Nouveau Baromètre Pension d’AXA: 2 Belges sur 3 ne connaissent pas le montant de leur pension

Mercredi 3 novembre 2010 —

​Communiqué de presse du 3 novembre 2010

 

A l’heure où le débat sur le financement des pensions est au centre de l’actualité, AXA sort son 11ème Baromètre Pension et pointe du doigt le manque important de connaissance des Belges en matière de pension.

2 Belges sur 3 sont incapables de faire une estimation correcte du montant de leur pension. C’est ce qui ressort de ce Baromètre Pension d’AXA, une enquête internationale réalisée dans 27 pays, dont la Belgique qui comptait un échantillon représentatif de 1.000 Belges. Avec ce Baromètre Pension, AXA veut attirer l’attention sur le manque de connaissance financière d’une majorité de Belges par rapport à la problématique des pensions.

Outre ce constat inquiétant, d’autres réponses, toujours intéressantes, souvent surprenantes, donnent matière à réflexion.

 

“Le baromètre AXA de la pension révèle qu'en Belgique, trop de gens sont encore insuffisamment informés des incertitudes financières liées au statut de pensionné,” dit Emmanuel de Talhouët, CEO d’AXA en Belgique. “Il s’agit d’une responsabilité sociétale qu’AXA, en tant qu’institution financière, souhaite prendre à son compte”.

 

1. Les attentes
A quoi le terme 'pension' vous fait-il spontanément penser ?
Etre pensionné suscite chez la plupart des Belges une double attente. D’une part, c’est une étape importante de la vie qui mérite d’être préparée financièrement (92%). D’autre part, la pension est perçue comme l’occasion de consacrer plus de temps à ses proches (92%) ou à soi-même (91%). Si la retraite apporte davantage de temps libre, pour la moitié des retraités, elle entraîne aussi davantage de problèmes, tant financiers que sociaux.

2. L’âge

  • Quel est l’âge idéal pour prendre sa retraite ?
    Les Belges sont réalistes. L'âge auquel la plupart s'attendent à pouvoir prendre leur retraite est de 60 ans. L'âge auquel les Belges souhaiteraient prendre leur pension est de 59 ans. Il est surprenant de constater qu’à l’étranger l’âge idéal de la pension est plus élevé. En Hongrie, en Espagne et en Allemagne il est de 64 ans ; en Suisse, en France et au Japon de 63 ans.
  • Etes-vous favorable à une augmentation de l'âge légal de la pension ?
    Il s’agit d’une question délicate qui divise les Belges. 1 Belge sur 4 est pour l'augmentation de l'âge légal minimum de la pension mais 52% sont clairement contre.

3. L’aspect financier

  • Connaissez-vous le montant de votre pension ?
    En moyenne 2 personnes sur 3 ne connaissent pas le montant de leur future pension, particulièrement chez les femmes (70%). Autre constatation, plus logique: seuls 2% des jeunes peuvent évaluer correctement le montant de leur future pension. Ce chiffre atteint 15 % pour les 50-64 ans.
  • Ce montant sera-t-il suffisant ?
    Environ 6 Belges sur 10 sont convaincus que leur pension suffira pour boucler leur budget mensuel. Avec respectivement 70% et 50%, les hommes et les femmes ont un avis très différent sur la question.
    Les Belges sont globalement moins inquiets que les Européens en général dont moins de la moitié (46%) sont convaincus que le montant de leur pension sera suffisant. A titre de comparaison, ils sont seulement 11% au Japon.
  • Qu'est-ce qui constitue la base de votre pension future ?
    Les Belges (54%) comptent toujours sur la pension légale (premier pilier) comme apport principal. Surprenant: plus on est jeune, plus on part de l'hypothèse qu'une assurance de groupe (deuxième pilier) ou une épargne-pension (troisième pilier) constituera la base principale de la pension. Ainsi, dans la tranche des 25-34 ans, ils ne sont plus que 4 sur 10 à considérer la pension légale comme principal apport. Aussi, 1 Belge sur 3 compte sur une épargne (pension) personnelle.
  • Comment augmenter le montant de votre pension ?
    Les Belges sont toutefois partagés quant à la façon d’augmenter le montant de la pension. 1 sur 3 pense que les pouvoirs publics devraient augmenter le prélèvement légal sur les salaires. Ils sont un peu plus d'un tiers (38%) à choisir d'épargner davantage. D'autres possibilités rencontrent moins de suffrages: travailler délibérément plus longtemps (8%) et augmenter l'âge légal de la pension (12%). Les jeunes (25-34 ans) sont particulièrement peu nombreux (6%) à envisager le report de l’âge légal de la pension comme une solution.

4. La préparation

  • Avez-vous déjà commencé à préparer votre pension ?
    2 Belges sur 3 ont déjà commencé à préparer leur retraite. En moyenne, cela se fait à l'âge de 32 ans. Pour les moins prévoyants, l’âge recule à 49 ans. Dans ce domaine, les Flamands sont plus actifs: 70% ont déjà commencé à préparer leur pension contre 48% du côté francophone.
  • Qu'est-ce qui vous a incité à préparer votre pension ?
    Tant les Belges actifs que pensionnés ont commencé à préparer leur pension grâce principalement aux avantages fiscaux (47%). La peur de l'effondrement du système des pensions (42%) représente une autre motivation importante, tout comme l'approche de l'âge de la retraite (36%), le conseil d'un agent bancaire ou d'un courtier (33%) et les conseils émanant de la famille ou d'amis (33%).
  • Comment préparez-vous votre pension ?
    La plupart des gens (88%) mentionnent spontanément l'épargne-pension et l'assurance épargne-pension lorsqu’il s’agit de savoir comment préparer sa pension. Les produits bancaires ordinaires arrivent en seconde position (78%).
    Constatation surprenante : 80% des jeunes considèrent l'immobilier comme la principale forme d’épargne pour la pension, contre seulement 43% des plus de 50 ans.

5. Conclusions
Il est intéressant de noter que pour la majorité des personnes interrogées, le mot « pension » évoque également une phase positive de la vie qui permet de consacrer plus de temps à ses proches et s’occuper davantage de soi. Par contre, il semble que trop de gens encore soient insuffisamment informés sur les incertitudes financières liées au statut de pensionné.

Pour Emmanuel de Talhouët, CEO d’AXA en Belgique, « Le premier pilier (la pension légale) doit être réaffirmée comme valeur de solidarité et d’équité entre les citoyens.
Des réformes sont nécessaires pour en assurer sa pérennité et pour permettre à chaque citoyen de comprendre sa propre situation financière à l’âge de la pension. Il semble également acquis que de nombreuses personnes souhaitent bénéficier de pensions complémentaires, en assurances-groupe ou en individuelles. Pour perdurer et se développer, ces deux autres piliers doivent être protégés par le maintien d’une fiscalité favorable pour les citoyens et par l’alignement de la garantie minimale d’intérêt, en fonction des marchés financiers ».

Consultez l'étude (Baromètre Pension d'AXA 2010)

 

Pour plus d’informations:

Service presse d’AXA en Belgique
Valérie Nouille 02/678.73.46
press.axa@axa.be