Comprendre et prévenir l’origine des flammes

Lundi 19 septembre 2016 — Outre des dégâts matériels, les flammes peuvent engendrer de graves blessures physiques, morales et parfois même, coûter la vie. En 2014, 69 personnes ont ainsi péri dans l’incendie de leur habitation. Dans le cadre de la Quinzaine de la Sécurité du 10 au 25 septembre, AXA publie quelques chiffres pour sensibiliser tout un chacun aux principales causes des incendies et aux moyens de les éviter.

Saviez-vous que plus d’un tiers des incendies démarre dans le salon ou la cuisine ? Ce chiffre peut s’expliquer par la présence de nombreux appareils électriques dans ces pièces, mais pas seulement.

En effet, les courts-circuits (36%) et les feux de cheminées / poêles à bois (11%) restent les causes les plus souvent évoquées en moyenne au cours des trois dernières années.
Les incendies criminels, pour leur part, représentent environ 10% des sinistres.

Contrairement aux idées reçues, la foudre n’est responsable que de 1% des incendies en Belgique. La propagation des flammes d’une habitation à l’autre atteint, pour sa part, à peine 2%.

Même si elles ne sont pas les plus répandues, certaines causes s’avèrent particulièrement dangereuses pour ceux qui y sont exposés. C’est le cas notamment des feux dus à la cigarette ou à une bougie, des explosions et des incendies criminels.

 

Posez les gestes qui sauvent !
 

Selon une étude récente, seules 43% des habitations belges sont équipées d'un détecteur de fumée, malgré qu’il soit obligatoire dans la plupart des cas. La Belgique est particulièrement mauvaise élève en la matière puisqu’elle détient l’un des taux d’accidents liés à des incendies domestiques les plus élevés d’Europe.

Beaucoup de gestes, à priori anodins, constituent une  réelle protection contre les incendies domestiques. Il s’agit, par exemple, de :

  • respecter les normes des installations électriques et des conduits d’évacuation de fumées ;
  • entretenir régulièrement les cheminées et les chaudières ;
  • placer des détecteurs de fumée et/ou de chaleur ;
  • avoir toujours une couverture anti-feu à portée de main, de préférence dans la cuisine ;
  • s’équiper d’extincteurs en cours de validité et, le cas échéant, suivre des formations pour apprendre à s’en servir ;
  • concevoir un plan d’évacuation de l’habitation ;
  • ne pas fumer au lit, ne pas laisser des bougies allumées sans surveillance ;
  • faire appel gratuitement à un conseiller en prévention incendie via le site de la Direction générale Sécurité et Prévention.

 

Retrouvez une série de conseils en prévention sur www.nejouezpasaveclefeu.be, une initiative de la Direction générale Sécurité et Prévention dans le cadre de la Quinzaine de la Sécurité.  Vous pouvez également tester la sécurité de votre habitation via www.pasdincendiechezmoi.be